6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 13:00

Cet article fait suite au précédent : 

 " La toponymie nautique de Dahouët et environs (1/2) "

 

 

Le Val André

 

Il n’y a pas à chercher plus loin que le val au nom de famille André comme à la Ville André à Hénanbihen pour expliquer le lieu dit.

La Grève des Noes représente la partie Ouest de la plage du Val André correspondant aux marais et terres humides (noës) du Guémadeuc c'est-à-dire Ruisseau (gwazh) Madeuc.

La Gréve Saint Symphorien se dit de la partie Est de la plage Il s'agit soit vraiment de Symphorien le martyr ou peut être d'un saint breton Kiverian, suggéré par son arrivée maritime (De l’aote coté de la Dahouée selon le dicton).

La Guérette était un rocher, actuellement enrobé dans le quai de Piégu. Signification ? Guérite des douaniers ?

Heurtefau au sens peu clair est équipé d'une cale non utilisable à cause du ressac. Il y a une Mare Defau sur Verdelet.

Piégu  la non utilisation dans le secteur, de l'évolution romane classique en Pié pour Plé (comme aux environs Pieu, Piérin pour Pleuc, Plérin) donne une possibilité pour l'interprétation de "Pied aigu" le Pic aigu par le latin "podium"

La Goule d'Enfer où le vent souffle entre le rocher de Piégu et la falaise, est un souvenir d’une zone peu fréquentable du Banc de Terre Neuve.

Le Verdelet - Photo Décembre 2013

Le Verdelet - Photo Décembre 2013

Verdeley

 

Le Pont de Verdelet a ici la signification bretonne de gué, de chaussée comme  le 'pont' qui relie la partie Nord de Bréhat à la partie Sud. En toponymie locale le gué comme dans Gué Madeuc n'est d'ailleurs pas un gué mais un ruisseau du breton goez, (gwazh).

 

Verdelet  On ne dit pas 'sur le pays' le Verdelet mais Verdelay sans article. Ce qui fait douter de la signification, en général retenue, de verdoyant. Il était peut être un peu plus vert que les autres rochers mais si on y menait véritablement les moutons à paitre c'était alors chercher la difficulté pour offrir peu  à brouter à des moutons acrobates. Le chemin des moutons qui mène à Verdeley peut représenter plutôt des mottons c'est-à-dire monticules. On peut proposer à l'îlot une étymologie scandinave avec le suffixe -ey du nom des îles, comme Jersey, Guernesey, Anglesey, Chausey d'autant plus que le nom propre viking Verdel existe.

Il est difficile de savoir si la mention d'une "Roche Tanguy" portant une chapelle de Saint Michel (1532) représente le Verdelet ou plutôt le "Château Tanguy" actuel. En effet 'Kastell' en breton comme "Chatiau" en gallo désignent des gros rochers donnant sur la mer ( voir Château Serein à Pléhérel pour Selin ou Salaün c'est-à-dire Salomon, cf Trécelin) donc "château" est homonyme de "grosse roche".

La Pointe des Ecailles peut faire référence aux coquilles d'huîtres.

Pibier représente en principe le bout de la pissette des cochons mâles, mais ici ?

Les Jaunes de la couleur que donne le lichen à cette roche. Les cartes marines réservent  bizarrement ce nom à ce que l'on appelle ici les Platières.

Les aires de Verdeley sont les zones sableuses, encore un mot scandinave, "err" banc de sable

La Verdière était autrefois un champ d'herbes marines (zostères).

Le Parc à Maillot est le vestige d'une ancienne pêcherie utilisée par un certain Maillot.

La Grosse Roche et la Petite Roche sont définis par l'appellation.

Les Tranches sont la partie accore de Verdeley.

La Mare es Minards  devait abonder en pieuvres (minards) autrefois. La Mare Defao y fait pendant mais le sens la n’est pas évident.

La pointe du Nordet est définie par sa position nordest.

La Base à Jacques était fréquentée dit on par Jacques Barbedienne. On dit une base et non une basse d'un rocher peu profond  car c'est le sens du breton "baz" et non du français "bas" peu haut.

Hong Kong est peut être une base aux congres ?

Barge est en principe un tas de paille mais on dit ici plus facilement une derne.

Le Rédo peut se comprendre par le breton Red Dour le courant.

 

 

Sous la Ville Pichard

 

La Ville Pichard peut difficilement représenter une "villa piscatorium" soit village des pêcheurs en latin, car Pichard est un nom de personne bien connu comme d'ailleurs presque tous les noms précédés de "ville" qui ne correspondent pas aux Villa romaines comme les noms terminés par -ville en Normandie, mais aux Ker bretons appliqués aux agglomérations de quelques maisons. Le rôle direct du latin dans la formation des noms de lieux doit être ici insignifiant.

La Lingouare pourrait représenter le nom de la Fosse voisine de Verdelay ( Breton Lenn gwar  Etang courbe ou calme ?).

Le Trou à la Vache. La vache en général est une corne de brume, il ne peut en être question ici. Peut être un bovidé y est il autrefois tombé de la falaise. Il se peut que ce soit la même chose que le Trou au Corbeau où on a retrouvé en 1871 le cadavre d'un naufragé.

Les Balates représenteraient d’anciennes pêcheries.

 

 

Vers Caroual

 

Le Haut Guen (rochers) doit correspondre au nom breton des grèves étendues Aod Gwenn, soit la Cote Blanche, le Blanc Sablon, la Mer Blanche, sans doute le nom ancien de cette grève qui va de Pléneuf à Erquy.

Le Haut Guen devant les plages des Vallées et Nantois

Le Haut Guen devant les plages des Vallées et Nantois

La Grève des Vallées en tous cas semble bien avoir eu pour ancien nom Nantoer, pluriel pour Nant breton vallée, puisque c'est le nom du château voisin Nantois. D'où le rocher Hors Nantois en face en mer.

Pillet ou Pihet rocher découvrant reste difficile à expliquer, peut être pillette lambeau d'étoffe ?

Hedret sur la falaise ne reçoit pas d'autre explication que le breton He-drec'h Belle Vue

Le rocher porté Gloméré sur les cartes se dit Glaome c'est-à-dire Guillaume ou Glaome Héreu c’est apparemment un nom propre.

Le rocher Herpin représente probablement aussi un nom propre.

Les Ecarets (Ecariaux) comme l'anglais "Skerries" sont des écueils du scandinave "sker" (Les Minquiers au grand large pourraient provenir de l'association du breton Mein pierres et du norrois Sker).

 

 

Le petit large

 

Les Rohein représentent le pluriel breton de Roc’h, roche. Probablement les roches de l’Ouest , c'est-à-dire d’en bas par rapport à Rohinet dans les roches d’Erquy pour Roc’h en nec’h, roche d’en haut c'est-à-dire de l’Est.

Roches et feu de Rohein

Roches et feu de Rohein

Romel devant Planguenoual, à Jospinet, représente le breton Roc’h Mell la grosse roche.

Par contre Tu-es-Roc doit être une interprétation fantaisiste de Thuérot ou Tieuro le nom du port d’Erquy. Il doit s’agir du breton Roz la colline précédé de Du noir, et ce serait donc tout simplement le nom breton du Noirmont

Trahillion est la roche au large d’Hillion  (tre breton=trans latin). Elle porte depuis 1894 la tourelle cardinale Nord du même nom.

Tourelle de la roche Trahillion - Photo Inventaire Général du Patrimoine Culturel

Tourelle de la roche Trahillion - Photo Inventaire Général du Patrimoine Culturel

Les plateaux rocheux du Grand Léjon et du Petit Léjon occupent une position centrale dans la baie de St Brieuc. Ils sont respectivement identifiés à la navigation par un phare rouge et blanc construit en 1881 et par une bouée cardinale Ouest. 

Le Léjon ou Légeon correspond au nom gallo ‘Layjon’ de la barrière à claire voie lui-même dérivé du breton dialectal Klejenn variante de Kloued de même sens. Par contre le Petit Légeon  s’appelait Pelé sur les cartes anciennes et c’est encore le nom qu’on lui donne à Erquy.

 

Le phare du Grand Léjon en 2012

Le phare du Grand Léjon en 2012

Ce que tout le monde appelle les Platières sont portées les Jaunes sur les cartes alors qu’on donne ce nom de "Jaune" à une partie de Verdeley. Les deux extrémités du fer à cheval sont dénommées l’une le Pont du Suroît et l’autre le Bordel site à maquereaux important (évidemment !).

 

J.G.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Atelier du Patrimoine Maritime de Dahouët
  • : Bienvenue sur le blog de l'association "Atelier du Patrimoine Maritime de Dahouët" (Pléneuf-Val-André - 22370) - Installé sur le port, dans l'ancien bureau des Douanes, l'atelier a pour objectifs l'étude et la conservation de l'histoire du port de Dahouët et de la baie de Saint Brieuc, tant au point de vue matériel qu'humain.
  • Contact

Collections

L'atelier, qui possède une importante collection d'objets et de souvenirs, est toujours en quête d'éléments nouveaux pour compléter sa base de données et appuyer ses recherches. Si vous pouvez nous aider, merci de bien vouloir nous contacter.

Recherche